Dernier article
Actualité

Québec / Commerce de détail : recruter n’est pas facile

L’industrie du commerce de détail au Québec a toujours du mal à trouver de la main-d’œuvre, même si seulement 15 % de ses travailleurs sont au salaire minimum.

L’industrie possède un taux de roulement de personnel de 25 %, soit un emploi sur quatre.

Le portrait dressé, mardi, par le Comité sectoriel de la main-d’œuvre du commerce de détail révèle que chaque Québécois dépense annuellement 8050 $ en biens durables et courants, notamment en vêtements, meubles, dans les pharmacies, les quincailleries et les supermarchés.

Les commerçants concernés en retirent donc des revenus de 64 milliards $, soit un immense potentiel commercial, mais la main-d’œuvre ne semble pas au rendez-vous. Pourtant, dans le commerce de détail, la rémunération moyenne est de 492 $ par semaine.

L’industrie possède un taux de roulement de personnel de 25 %, soit un emploi sur quatre et c’est le poste de conseiller aux ventes qui est le plus difficile à combler, selon l’analyse produite par le comité…

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi de

via Commerce de détail : recruter n’est pas facile.

Publicité

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Offres d’Emploi (États-Unis et Canada)

Follow News In English On Job Market Monitor

Saisissez seulement votre adresse courriel pour recevoir un courriel vous informant qu'un nouveau billet vient d'être publié

Rejoignez 845 autres abonnés

Suivez l’actualité @MoniteurEmploi sur Twitter

Suivez Le Moniteur de l’emploi et Job Market Monitor, en même temps, sur Facebook !

%d blogueueurs aiment cette page :