Dernier article
Trucs, astuces, outils et conseils

Chercher un emploi aujourd’hui

Des chercheurs d’emploi, Benoît Desgroseillers en voit défiler des centaines par an au Centre de gestion de carrière ESG UQAM, dont il est le directeur. Les questions les plus courantes des candidats lui ont inspiré un livre, le Guide express pour votre carrière dans le Québec inc.

Son livre s’adresse aux nouveaux diplômés universitaires ou aux Néo-Québécois qui veulent amorcer leur carrière au Québec. Il s’adresse aussi à ceux qui sont en transition de carrière, qui n’ont pas entrepris de recherche d’emploi depuis longtemps et qui veulent se mettre au fait des tendances du jour.

Briser certains mythes

Vos croyances sur la recherche d’emploi sont-elles désuètes?

«Plusieurs idées sur la recherche d’emploi sont complètement dépassées, tant de la part des candidats que de la part des employeurs. Trop de gens croient encore qu’il est avantageux d’aller porter son CV en personne. En réalité, plus on s’approche d’un niveau professionnel ou cadre, moins ça s’applique», dit Benoît Desgroseillers.

En 2013, mieux vaut consulter le site internet de l’entreprise et suivre les recommandations indiquées pour postuler en ligne.

«Si vous voulez être recruté par une grande banque qui a des milliers d’employés, il n’est pas évident du tout que vous avez avantage à aller porter votre CV en personne. En fait, si vous faites ça, il a sans doute moins de chances de se retrouver entre les bonnes mains que si vous l’envoyez par la méthode recommandée», dit-il.

Autre mythe: celui du fameux «marché caché de l’emploi».

«Ça fait 20 ans que j’entends dire qu’il y aurait un soi-disant marché caché de l’emploi, que 80% des offres d’emploi ne seraient pas affichées et que l’on recruterait davantage en faisant appel au réseau. Selon ce mythe, il faudrait mettre de côté la recherche d’emploi conventionnelle pour se consacrer au réseautage.»

Or, selon un sondage réalisé par le Centre de gestion de carrière, cette proportion de 80% serait fortement exagérée. La réalité se rapproche davantage d’un tiers, deux tiers. Environ les deux tiers des emplois sont encore comblés par les réseaux standards (affichage, sites d’emploi) et le tiers restant, par contacts et réseautage.

«Les seules exceptions à cette règle sont les postes de cadre exécutif et ceux de domaines en très forte pénurie, par exemple programmeur spécialisé dans un secteur pointu. On fonctionne alors par réseau fermé et par référencement. Mais pour le commun des mortels, on recrute par affichage.»

Les outils

En plus du CV, il est devenu incontournable d’avoir une page LinkedIn à jour avec une photo.

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi

lapresse.ca

via Chercher un emploi au XXIe siècle | Caroline Rodgers, collaboration spéciale | CV.

 

Advertisements

Discussion

Une réflexion sur “Chercher un emploi aujourd’hui

  1. Tout à fait d’accord avec votre article. Il est de nos jours primordial de créer un compte LinkedIn pour pouvoir être visible sur les réseaux sociaux. On peut également mettre nos CV en ligne sur les sites de cabinets de recrutement.

    Publié par Direct Emploi | 21/10/2013, 05:44

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Offres d’Emploi (États-Unis et Canada)

Follow News In English On Job Market Monitor

Saisissez seulement votre adresse courriel pour recevoir un courriel vous informant qu'un nouveau billet vient d'être publié

Joignez-vous à 847 autres abonnés

Suivez l’actualité @MoniteurEmploi sur Twitter

Suivez Le Moniteur de l’emploi et Job Market Monitor, en même temps, sur Facebook !

%d blogueurs aiment ce contenu :