Dernier article
Analyses

France – Les laboratoires pharmaceutiques détruisent des emplois

Selon le Leem le secteur a perdu 2.600 emplois en deux ans, soit une baisse de 2,6%. Le syndicat patronal en appelle aux pouvoirs publics.

C’était un des rares secteurs où les chiffres étaient positifs. L’industrie pharmaceutique était l’un des fleurons français, elle embauchait plus de 100.000 personnes, créait des emplois qualifiés, et s’engageait massivement dans la recherche…

Voilà qui est terminé, si on en croit, le cri d’alarme lancé par le syndicat patronal, le Leem qui défend les entreprises du secteur. Ce 25 juin 2012, il publie son bilan économique. Et ce n’est guère rassurant, notamment sur le front de l’emploi. En deux ans (2009 et 2010), le secteur a perdu plus de 2.600 emplois, soit un recul de 2,5 %. « Le risque d’une aggravation de la situation dans les années à venir existe, dans les entreprises du secteur et chez leurs sous-traitants pharmaceutiques, dans la mesure où (…), la mutation du modèle économique de la pharmacie, le nouveau train de concentration, la fin des blockbusters, et l’offre de quelques pays émergents, les BRIC – depuis 2009 et dont les conséquences sur l’emploi seront visibles sur les effectifs 2011 à 2013 » écrit le rapport.

Ainsi, les plans sociaux enregistrés en ce début d’année en appellent d’autres. Par exemple, suite à sa fusion avec Nicomed, le japonais Takeda Pharma va se séparer de la moitié de ses effectifs en 2012 en France. Les salariés ne seront fixés qu’en septembre sur les emplois supprimés, mais dans cette filiale française de près de 400 personnes, les postes visés sont de l’emploi qualifié. A l’image de l’ensemble de l’industrie pharmaceutique, où 44% des personnels sont des cadres, et plus de la moitié des salariés ont un niveau Bac + 2. Idem chez les laboratoires Fournier, qui après son rachat par l’américain Abbot, se déleste, à Dijon, de plus de 200 emplois, et dont les employés contestent le plan social. Chez les mastodontes du secteur, comme chez Sanofi, ce sont plutôt des plans de départs volontaires qui sont utilisés…

via Les laboratoires pharmaceutiques détruisent des emplois – Challenges.fr.

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Offres d’Emploi (États-Unis et Canada)

Follow News In English On Job Market Monitor

Saisissez seulement votre adresse courriel pour recevoir un courriel vous informant qu'un nouveau billet vient d'être publié

Joignez-vous à 847 autres abonnés

Suivez l’actualité @MoniteurEmploi sur Twitter

Suivez Le Moniteur de l’emploi et Job Market Monitor, en même temps, sur Facebook !

%d blogueurs aiment ce contenu :