Dernier article
Actualité

France – Doux: 1.000 à 1.500 postes menacés

Sur les 3.400 salariés du groupe volailler entre 1.000 et 1.500 emplois pourraient à terme disparaître. Les candidats à la reprise de Doux ont jusqu’au 23 juillet pour affiner ou améliorer leurs offres.

Dans quelques direction que l’on regarde, l’avenir reste sombre pour les 3.400 salariés du groupe Doux. En effet, quelque soit l’offre de reprise qui sera retenue, la facture sera lourde en terme d’emplois. Selon plusieurs sources judiciaires et syndicales ce sont en effet entre 1.000 et 1.500 emplois qui resteraient sur le carreau si l’on se réfère aux offres de reprise déposées auprès des administrateurs judiciaires.

L’offre du groupe agroalimentaire Sofiprotéol, qui coordonne une plusieurs partenaires dont Duc, Glon-Sanders, LDC, Terrena, Tilly-Sabco ou encore la coopérative Triskalia, prévoit la perte d’un millier d’emplois Doux, a précisé le président du groupe Xavier Beulin, également à la tête de la FNSEA. Mais sur ces mille emplois, certains pourraient être reclassés dans certaines sociétés de l’offre coordonnée, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse au siège du syndicat agricole.

«Dans la reprise du groupe Doux, ne nous le cachons pas, il y aura inévitablement des pertes d’emplois,» a-t-il estimé, même si Sofiprotéol travaille à une amélioration de l’offre d’ici le 23 juillet, date à laquelle le tribunal de commerce de Quimper pourrait se prononcer sur les différents dossiers qui ont été remis le 5 juillet aux administrateurs judiciaires. «Il y aura bien sur une amélioration de l’offre sur le plan social. Vous dire à combien d’emplois ça se terminera numériquement c’est difficile à exprimer» a cependant insisté Xavier Beulin.

Il a confirmé que les trois usines de Pleucadeuc, qui emploie 400 personnes dans le Morbihan, de Graincourt, qui compte près de 300 salariés dans le Pas de Calais et le site Père Dodu de Quimper, 244 emplois, seraient exclus de l’offre de Sofiprotéol, groupe spécialisé dans les huiles et protéines végétales…

via Doux: 1.000 à 1500 postes menacés quel que soit le repreneur, Actualités.

Doux: Sofiprotéol va déposer une offre de reprise « améliorée »

Sofiprotéol, l’établissement financier de la filière huiles et protéines végétales, remettra mardi aux administrateurs judiciaires du groupe volailler Doux une offre de reprise « améliorée », a-t-on appris lundi auprès de Sofiprotéol.

L’objectif est « d’améliorer autant que possible les caractéristiques sociales de l’offre » de reprise, a indiqué Sofiprotéol à l’AFP, sans donner davantage de précisions sur son contenu.

Le ministre délégué à l’Agroalimentaire, Guillaume Garot, avait déclaré mardi qu’il n’y aurait pas d’argent public « sans effort des partenaires », considérant que « de nouvelles propositions devront être faites »…

via Doux: Sofiprotéol va déposer une offre de reprise « améliorée » – Le Point.

 

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Offres d’Emploi (États-Unis et Canada)

Follow News In English On Job Market Monitor

Saisissez seulement votre adresse courriel pour recevoir un courriel vous informant qu'un nouveau billet vient d'être publié

Joignez-vous à 847 autres abonnés

Suivez l’actualité @MoniteurEmploi sur Twitter

Suivez Le Moniteur de l’emploi et Job Market Monitor, en même temps, sur Facebook !

%d blogueurs aiment ce contenu :