Dernier article
Les politiques et la politique

Québec / Premier Discours du Budget: Peut-on réellement penser qu’il manque de chercheurs d’emploi ?

Petit rappel

Au Canada, il y avait 5,2 chômeurs pour chaque poste vacant selon les dernières données disponibles de Statistiques Canada. Au Québec, c’est pire.

Peut-on réellement penser qu’il manque de chercheurs d’emploi ?

Un commentateur a appelé cela un non événement… C’est généreux.

-*-

« La ministre du Travail et ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale présentera d’ici quelques mois de nouvelles orientations et un programme visant une plus grande participation au marché du travail des jeunes, des immigrants, des travailleurs âgés, des personnes handicapées et des prestataires de l’aide de dernier recours » dit M. Nicolas Marceau, le nouveau ministre des Finances et de l’Économie du Québec.

En somme, il nous promet un plan de match qui aurait pour effet que plus de monde qui vont chercher de l’emploi, dont des personnes à l’aide sociale.

Mais encore… Le budget du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale sera amputé de 121,3 millions $, soit 1,1 pour cent, à 4,2 milliards $ et supprime 2000 postes à Hydro-Québec…

*-*

Extraits sur l’emploi choisis par le Moniteur de l’emploi de (il y en a peu)

*-*

Réactions:

COALITION DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA MAIN-D’OEUVRE | Budget 2013-2014 : Les défis du développement de la main-d’œuvre sous-estimés

La Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d’œuvre (COCDMO) prenait aujourd’hui connaissance du budget du ministre Marceau. La Coalition est préoccupée par l’absence d’investissement dans les mesures d’aide à l’emploi, mais accueille favorablement l’annonce de nouvelles orientations visant une plus grande participation des personnes éloignées du marché du travail.

Nous saluons avec ouverture l’annonce par le ministre Marceau de la présentation, d’ici quelques mois, « de nouvelles orientations et d’un programme visant une plus grande participation au marché du travail des jeunes, des immigrants, des travailleurs âgés, des personnes handicapées et des prestataires de l’aide de dernier recours. » Selon la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, le nombre de postes vacants atteignait 276 000 en septembre 2012. Paradoxalement, il y a toujours un nombre significatif de personnes sans emploi, ce qui renforce la pertinence de mesures et de programmes améliorant l’adéquation entre les personnes et le marché du travail. De plus, la Coalition est en accord avec le ministre Marceau lorsqu’il affirme que « le meilleur moyen d’aider une personne à sortir de la pauvreté, c’est l’emploi. »

via COALITION DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA MAIN-D’OEUVRE | Budget 2013-2014 : Les défis du développement de la main-d’œuvre sous-estimés.

—–

Budget: la communauté d’affaires soulagée 

Après avoir poussé les hauts cris pendant les premières semaines du gouvernement Marois, la communauté d’affaires québécoise se montre plutôt rassurée par le budget présenté aujourd’hui à Québec.

via Budget: la communauté d’affaires soulagée | Maxime Bergeron | Budget Québec 2013.

Les syndiqués d’Hydro-Québec déçus du manque de vision du budget Marceau

Les quatre principaux syndicats d’Hydro-Québec, qui représentent environ 17,500 travailleuses et travailleurs, sont très déçus du budget Marceau déposé mardi. Ils considèrent que l’élimination de 2000 emplois à la société d’État reflète un manque d’imagination du gouvernement Marois. Pour eux, l’élimination de près de 9% de la main-d’œuvre d’Hydro-Québec aura des conséquences sur la qualité du service, la sécurité du réseau et la rentabilité de l’entreprise, en plus d’ouvrir la porte à une privatisation graduelle.

«Ce budget rate la cible: au lieu d’aborder le problème par les gains d’efficacité, il s’en prend à des employés essentiels à la force d’Hydro-Québec», a déploré Ginette Paul, présidente du secteur Énergie du SCFP-Québec.

«Il y a de nombreuses pistes d’efficience à explorer. Par exemple, la centrale thermique au gaz naturel de Bécancour de TransCanada Energy: Hydro paie annuellement 200 millions de dollars pour la garder fermée. Il y a aussi l’ensemble des achats d’électricité à des producteurs privés alors qu’Hydro est en situation de surplus énergétiques. Cela représente des pertes annuelles de centaines de millions de dollars. Il y a également les projets Système information clientèle (SIC) et Optimisation des systèmes clientèles (OSC): ils devaient initialement coûter 320 millions. Aux dernières nouvelles, ils en sont maintenant à plus d’un demi-milliard: ce dépassement est causé par le recours à des firmes externes trop peu au fait des processus et des systèmes d’Hydro-Québec», a souligné Ginette Paul…

via Les syndiqués d’Hydro-Québec déçus du manque de vision du budget Marceau – Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ).

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Offres d’Emploi (États-Unis et Canada)

Follow News In English On Job Market Monitor

Saisissez seulement votre adresse courriel pour recevoir un courriel vous informant qu'un nouveau billet vient d'être publié

Joignez-vous à 847 autres abonnés

Suivez l’actualité @MoniteurEmploi sur Twitter

Suivez Le Moniteur de l’emploi et Job Market Monitor, en même temps, sur Facebook !

%d blogueurs aiment ce contenu :