Dernier article
Actualité

Travail saisonnier / Le ministère des Transports du Québec (MTQ) au banc des accusés

Le MTQ limite la période d’emploi du personnel saisonnier au profit de la sous-traitance

Au lieu de faire appel à des entrepreneurs privés, provenant parfois de l’extérieur de la région du Centre-du-Québec, pour réaliser des travaux, le ministère des Transports du Québec (MTQ) devrait avoir recours davantage à ses ouvriers saisonniers qui sont sans revenus durant plusieurs semaines parce que leurs prestations d’assurance-emploi se terminent avant de pouvoir reprendre la période d’embauche.

C’est ce que sont venus dénoncer ce matin une dizaine de travailleurs saisonniers, membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), devant le bureau du ministre régional Yves-François Blanchet, situé sur la rue St-Pierre, à Drummondville. Les ouvriers dénoncent l’attitude du ministère des Transports qui limite la période d’emploi du personnel saisonnier au profit de la sous-traitance.

Pendant que les syndiqués manifestaient à l’extérieur, leurs dirigeants ont pu discuter de la situation avec le directeur adjoint du cabinet, Frédéric Côté. «On voulait sensibiliser le ministre (Blanchet) et on nous a promis que des démarches seront menées auprès du ministre des Transports, Sylvain Gaudreau, et de la ministre Agnès Maltais, du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, qui est également concernée. Le but est de voir ce qui est faisable pour corriger cette injustice», a expliqué Luc Légaré président régional du SFPQ.

«À maintes reprises, nous avons démontré à l’employeur que les coûts reliés à différents travaux sont souvent moins chers lorsqu’ils sont accomplis par le personnel en place plutôt que d’être confiés à des sous-traitants. Cela permet également de soutenir des emplois dans les collectivités. En faisant appel à la sous-traitance privée, le MTQ va encore plonger certains ouvriers saisonniers vers ce qu’on appelle le trou noir de l’assurance-emploi. C’est une période où les prestations d’assurance-emploi se terminent avant de pouvoir reprendre la période d’embauche. Cette année, plus de 70 ouvriers du Centre-du-Québec et de la Mauricie, dont une dizaine de Drummondville, ont vécu cette situation. Essayez de vivre sans aucun revenu durant un mois et demi… ce n’est vraiment pas facile et personne ne souhaite ça », a plaidé M. Légaré.

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi

Capture d’écran 2013-05-03 à 16.14.57

via Les ouvriers saisonniers dénoncent l’attitude du ministère des Transports – Actualités – L’Express – Drummondville.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Offres d’Emploi (États-Unis et Canada)

Follow News In English On Job Market Monitor

Saisissez seulement votre adresse courriel pour recevoir un courriel vous informant qu'un nouveau billet vient d'être publié

Joignez-vous à 847 autres abonnés

Suivez l’actualité @MoniteurEmploi sur Twitter

Suivez Le Moniteur de l’emploi et Job Market Monitor, en même temps, sur Facebook !

%d blogueurs aiment ce contenu :