Dernier article
Actualité

Québec / Assurance-emploi : La gestion des commissions scolaires génère son lot d’enseignants au statut précaire

MARIE-MICHÈLE SIOUI de La Presse souligne que de nombreux enseignants au statut précaire seront touchés par les nouvelles dispositions à l’assurance-emploi.

Depuis de nombreuses années, les commissions scolaires sont dénoncées pour la manière dont elle gèrent le recrutement de suppléants. Le coupable est-il vraiment l’assurance-emploi ? Que dire des acteurs qui perpétuent ce système ?

L’article

Janie sera peut-être caissière à l’épicerie du coin, l’été prochain. Vous la reconnaîtrez parce qu’elle aura enseigné à votre plus vieux pendant l’année scolaire.

Les enseignants au statut précaire appréhendent les vacances estivales cette année depuis l’entrée en vigueur de la réforme de l’assurance-emploi, en janvier dernier.

La jeune femme de 27 ans a beau cumuler les cours particuliers, les cours d’été et une tâche de 31% dans une école secondaire, elle tombe quand même dans la catégorie des «prestataires fréquents» de l’assurance-emploi et pourrait être contrainte d’accepter un emploi à 70% du dernier salaire touché, à une heure de voiture de chez elle, pendant la belle saison.

Statut précaire

C’est que la jeune diplômée en enseignement du français de l’Université de Montréal, à l’instar des quelque 47 000 enseignants qui n’ont pas leur permanence dans une commission scolaire, a recours à l’assurance-emploi dès que la demande pour ses services diminue. Enseignante à statut précaire depuis quatre ans, Janie ne s’attend pas à obtenir sa permanence avant 10 ans et assure que sans l’aide gouvernementale, elle «n’y arriverait pas».

«Je ne suis pas payée à la relâche et à Noël, encore moins pendant les journées pédagogiques, explique la jeune femme de 27 ans. Je coupe tout ce que je peux.»

En vertu des critères établis par le gouvernement Harper, un prestataire est considéré comme «fréquent» s’il a fait appel à l’aide gouvernementale pendant trois périodes atteignant au moins 60 semaines au cours des cinq dernières années.

Extraits choisis par le Moniteur de l’emploi

lapresse.ca

via De l’enseignement au boulot d’étudiant | Marie-Michèle Sioui | Éducation.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Offres d’Emploi (États-Unis et Canada)

Follow News In English On Job Market Monitor

Saisissez seulement votre adresse courriel pour recevoir un courriel vous informant qu'un nouveau billet vient d'être publié

Joignez-vous à 847 autres abonnés

Suivez l’actualité @MoniteurEmploi sur Twitter

Suivez Le Moniteur de l’emploi et Job Market Monitor, en même temps, sur Facebook !

%d blogueurs aiment ce contenu :